Le site sur l'Art Roman en Bourgogne
menu
-
-
-
-

 

Sémelay

 

Edifice
Eglise Saint-Pierre, ancienne priorale
Situation
Centre village, 58360 (Nièvre)
Parties Romanes
Entièrement : trois travées de la nef, transept, clocher, travée de chœur, abside et absidioles
Décoration Beaucoup de chapiteaux intéressants, arcatures de l'abside, base des colonnes et tailloirs décorés
Datation
Première moitié du 12e siècle

 

 

Introduction - Historique - Description - Visite

 

Introduction

Sémelay est une petite bourgade dans le sud du Morvan nivernais, entre Autun et Decize. Son église est un édifice roman très intéressant d'un ancien prieuré clunisien fondé au 11e siècle. Elle a beaucoup de points communs avec quelques églises de l'Autunois et du Brionnais, dont Anzy-le-Duc et surtout Issy-l'Evêque. Ces édifices ont une nef entièrement voûtée d'arêtes, éclairée directement par des fenêtres hautes au-dessus des grandes arcades, reposant sur des piliers cruciformes à colonnes engagées. Les arcades sont de profil brisé, comme les doubleaux des voûtes, indiquant une datation assez tardive dans le 12e siècle. Remarquons que la nef de Sémelay est assez remaniée après l'effondrement de la première travée au 18e siècle ; la façade actuelle date de cette époque ainsi que la voûte reconstruite de la nef en obturant les fenêtres hautes. Les autres parties sont moins altérées et d'une harmonie agréable : le transept avec sa coupole centrale et ses croisillons voûtés en berceau brisé s'ouvrant sur les absidioles, la travée de chœur et l'abside décorée de belles arcatures sur colonnettes et chapiteaux sculptés. Le clocher de la croisée d'un bon volume présente un étage à baies géminées avec chapiteaux. A l'intérieur on découvre 40 chapiteaux romans : le trésor de l'église est l'un des meilleurs ensembles sculptés de la région. Les décors végétaux ou géométriques, avec animaux ou personnages fantastiques, sont comparables par exemple aux sculptures de Commagny. Particulièrement intéressants sont ceux du péché originel d'Adam et Eve, la Luxure, le châtiment, les atlantes, les aigles et quelques animaux monstrueux. On admire encore d'autres sculptures romanes aux tailloirs des chapiteaux, à la base des colonnes et au bénitier qui est un ancien chapiteau en réemploi montrant deux aigles.

 

 

 

Photo de Wikipedia
Nef et clocher

 

Intérieur de la nef

 

Chapiteau de la Luxure

 

Chapiteau de Châtiment

 

Chapiteau des atlantes

 

Aigle en réemploi sur un bénitier

 

 

 

Historique

 

 

Description

 

 

Visite

Pour en savoir plus sur Sémelay, vous pouvez visiter les sites Internet suivants:

Découvrez le village: http://semelay.free.fr/.

Page Bourgogne médiévale : http://bourgognemedievale.com/departement-et-pays/nievre/pays-nivernais-morvan/semelay/.

Images de l'église: http://emonnier48.perso.sfr.fr/egliseromane/nievre/semelay/semelaystpierre.htm.

 

Vous pourriez également consulter les références suivantes :

- Anfray M., L'architecture réligieuse du Nivernais au Moyen Age: les églises romanes, Paris, 1951.
- Bonneau du Martray E., Semelay, église, prieuré et paroisse aux diocèses d'Autun et de Nevers, notice historique, avec développements sur le prieuré de Luzy.
- Dupont J., Nivernais Bourbonnais Roman, Zodiaque, 1976.

- Salet F., Saint-Pierre de Sémelay, Congrès archéologique, Paris, 1967.

 


[haut de page] [accueil] [contact]