Le site sur l'Art Roman en Bourgogne
menu
-
-
-
-

 

Asquins

 

Edifice
Eglise Saint-Jacques-le-Majeur
Situation
Centre village, 89450 (Yonne)
Parties Romanes
Nef, bas-côté sud et parties du chœur
Décoration Absente
Datation
12e siècle

 

 

Introduction - Historique - Description - Visite

 

Introduction

Le vieux village d'Asquins est situé dans la vallée de la Cure, dans l'ombre de la colline et de la basilique de Vézelay qui domine la région. L'église du bourg d'Asquins occupe le sommet d'une petite butte et est entourée par l'ancien cimetière. Elle dépendait de l'abbaye de Vézelay et était le point de départ de l'un des chemins de Saint-Jacques de Compostelle, qui est également le patron de l'église. L'édifice date du 12e siècle, en conservant peut-être des vestiges de la fin du 11e siècle, mais l'ensemble roman est très remanié surtout aux 16e et 18e siècles. De l'extérieur on ne peut plus distinguer le caractère roman: le clocher-porche et son portail datent du 18e siècle et toutes les baies ont été agrandies à la même époque. Seulement en entrant, on découvre la pureté de la nef romane conservée: ses quatre travées voûtées, les piliers entourés de boiseries du 17e siècle, les grandes arcades brisées et le bas-côté sud remontent au 12e siècle. La nef centrale est voûtée en berceau brisé sur doubleaux, comme le sont beaucoup d'églises du 12e siècle de la Bourgogne méridionale ; dans l'Yonne c'est une rareté car c'est plus souvent la voûte d'arête qui est utilisée. Le bas-côté sud est de la même époque, celui-ci est couvert par des demi-berceaux sur doubleaux en plein cintre dont l'ancienneté est douteuse, ses murs latéraux conservent des arcades en plein cintre sur pilastres. L'autre bas-côté, reconstruit au 13e siècle, est voûté d'arêtes et présente déjà les caractères gothiques. Le chœur et ses chapelles latérales sont reconstruits au 18e siècle dans un style classique. On peut y trouver encore des vestiges romans: l'arc triomphal du chœur et les arcs ouvrant les chapelles qui prolongent les bas-côtés datent peut-être encore du 11e siècle avec leurs formes en plein cintre et leurs tores. L'église est remarquable également pour ses fresques, datant des 15e, 16e et 18e siècles, qui couvrent les murs et les arcs des chapelles et pour un très beau buste-reliquaire de Saint-Jacques-le-Majeur du 16e siècle.

 

Le village vu de la colline de Vézelay

 

Intérieur de la nef

 

Photo de Maryse Rozerot
Vue vers l'est

 

Bas-côté sud

 

 

Historique

 

 

Description

 

 

Visite

L'église est fermée, mais on peut demander la clef dans le village (M. Devilliers) ou à la mairie.

Pour en savoir plus sur Asquins, vous pouvez visiter le site Internet suivant :

Site du village : http://www.asquins.fr/.

Vous pouvez également consulter les références suivantes :

-
-
-


[haut de page] [accueil] [contact]