Le site sur l'Art Roman en Bourgogne
menu
-
-
-
-

 

Gigny

 

Edifice
Eglise Saint-Taurin, ancienne abbatiale Saint-Pierre
Situation
Centre village, 39320 (Jura)
Parties Romanes
Nef, bas-côtés, transept, clocher et chœur
Décoration Arcatures du clocher, modillons, chapiteaux du portail sud, culots sculptés
Datation
Début du 11e siècle (nef, croisée et chœur) et 12e siècle (parties hautes et clocher)

 

 

Introduction - Historique - Description - Visite

 

Introduction

L’église abbatiale de Gigny est un site important pour l’histoire clunisienne et pour l’art roman du Jura. Son abbaye bénédictine dédiée à Saint-Pierre fut fondée vers 890 par Bernon et bénéficia de la protection directe du pape. Bernon partira en 910 avec des moines de Gigny et de Baume, sa dépendance monastique, pour fonder la grande abbaye de Cluny. Une grande abbatiale, sans doute inspirée par Cluny II, fut construite à Gigny au début du 11e siècle. Gigny fut ensuite réduit au rang de prieuré clunisien en 1095 après donation par le pape. Le prieuré fut sécularisé au 18e siècle et l’église devint collégiale de chanoines puis enfin paroissiale dédiée à Saint-Taurin. Malgré plusieurs remaniements on rencontre encore aujourd’hui une bonne partie de l’abbatiale du début du 11e siècle dans l’église actuelle : la nef de six travées à deux étages, les bas-côtés voûtés d’arêtes sans doubleaux, la croisée du transept sous coupole et le chœur voûté en berceau avec ses doubles arcades sur piliers octogonaux maçonnés. Le clocher octogonal aux arcatures aveugles, le petit portail sud aux chapiteaux et corbeaux, ainsi que les parties hautes de la nef aux culots sculptés de têtes sont des additions du 12e siècle. A remarquer aussi les modillons de la nef aux têtes et animaux sculptés. Une abside au chevet plat du 13e siècle et des chapelles latérales gothiques ont transformé le chevet, dont le plan original à doubles bas-côtés et trois absides, retrouvé par les fouilles, montrait des liens étroits avec Cluny, comme l’existence probable d’une avant-nef. Les autres transformations comprennent le portail occidental du 15e siècle, la réfection les piliers de la nef, le revoûtement de la nef au 17e siècle, la destruction des croisillons, ainsi que la reconstruction de la tour du clocher au 17e siècle. Il ne reste pratiquement rien des bâtiments claustraux et de l’enceinte du prieuré, mais la place du chapitre devant l’église regroupe encore une fontaine et des maisons anciennes. Le Musée d’archéologie de Lons conserve des statues du 12e siècle provenant de la piscine du chœur.

 

Ensemble et chevet

 

La façade et son portail gothique

 

Chevet plat gothique

 

Mur sud et clocher

 

Arcatures du clocher

 

Modillons sculptés

 

Modillons sculptés

 

Modillons sculptés

 

Petit portail sud

 

Chapiteaux du portail

 

Plan de l'église

 

Intérieur de la nef

 

Elévation de la nef

 

Bas-côté voûté d'arêtes

 

Bas-côté du transept

 

Pilier au chapiteau cubique

 

Arc du transept et voûtement de la nef

 

Intérieur du chœur vers l'abside

 

Intérieur du chœur vers la nef

 

Arcades et pilier du chœur

 

Coupole du transept

 

Culot sculpté de la nef

 

 

 

 

 

Historique

 

 

Description

 

 

Visite

L'église se visite toute l'année.

Pour en savoir plus sur Gigny, vous pourriez visiter les sites Internet suivants :

Page sites clunisiens : http://www.sitesclunisiens.org/article.php?sid=139.
Page Jura musées : http://www.juramusees.fr/sites/chemins-monastiques/eglise-saint-taurin/.
Page stucturae : https://structurae.info/ouvrages/eglise-saint-taurin.
Page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_Saint-Pierre_de_Gigny.
Page pormenaz : http://pormenaz.free.fr/Gigny-sur-Suran.php.
Page sanctuaires : http://sanctuaires.aibl.fr/fiche/430/saint-taurin.
Article C.E.M. : https://cem.revues.org/11891.
Albums de photos : https://www.flickr.com/photos/art_roman_p/sets/72157626972795961/ et http://mapio.net/o/672619/.

Vous pouvez également consulter les références suivantes :

-
-
-


[haut de page] [accueil] [contact]