Le site sur l'Art Roman en Bourgogne
menu
-
-
-
-

 

La Bussière-sur-Ouche

 

Edifice
Ancienne abbaye Notre-Dame-des-Trois-Vallées
Situation
Centre village, 21360 (Côte d'Or)
Parties Romanes
Nef, transept et chœur ; cellier
Décoration Chapiteaux nus
Datation
1140-1172

 

 

Introduction - Historique - Description - Visite

 

Introduction

L’ancienne abbaye cistercienne de La Bussière conserve sa belle église romane et plusieurs bâtiments abbatiaux dans un beau cadre naturel. L’abbaye fut fondée en 1131 sur le lieu dit l’Aseraule par Etienne Harding, abbé de Cîteaux, et Garnier II de Sombernon. Détruite par une incendie en 1132, l’abbaye fut reconstruite sur le site des Trois Vallées, où son abbatiale fut consacrée en 1172. A son apogée, le monastère comptait 300 moines, mais le déclin commence au 14e siècle, quand il fut brûlé par les anglais. L’abbaye fut vendue à la Révolution et l’église fut convertie en paroissiale. Dépourvue de ses deux premières travées en 1820, elle a été quand-même bien conservée. Son architecture est typique de l’art cistercien du milieu du 12e siècle : plan en croix avec transept saillant, vaisseau central et croisillons voûtés en berceau brisé sur doubleaux, bas-côtés et croisée voûtés d’arêtes, grandes arcades brisées sur piliers carrés, chapelles rectangulaires flanquant le chœur, chapiteaux dépourvus de sculptures. L’abside ogivale à chevet plat date du 13e siècle et la flèche sur la croisée est du 18e siècle. Les bâtiments monastiques, situés au sud de l’église et remaniés à plusieurs reprises, ont été partiellement conservés. Le bâtiment de l’infirmerie flanquant le transept montre encore trois arcades de l’ancien cloître disparu. Le grand corps de logis abritant le réfectoire des moines du 14e siècle a été entièrement restauré à la fin du 19e siècle par ses habitants particuliers. Le cellier des moines est un remarquable bâtiment de la fin du 12e siècle ou du début du 13e siècle, présentant deux nefs voûtées d’ogives sur piliers ronds au rez-de-chaussée et la salle du pressoir à l’étage. Ensuite il y a encore deux pigeonniers (13e et 16e siècles), la porte d’enceinte médiévale, la chapelle des fondateurs, le moulin et l’orangerie. Servant longtemps comme maison d’accueil du diocèse de Dijon au 20e siècle, l’abbaye a été convertie en auberge de luxe en 2005 et l’église a profitée d’une restauration.

 

Photo de Maryse Rozerot
L'église abbatiale

 

Photo de Maryse Rozerot
Façade de l'église

 

Photo : don à Bourgogne Romane
Nef et transept

 

Photo de Maryse Rozerot
Pignon du transept

 

Photo de Maryse Rozerot
Crypte

 

Photo de Maryse Rozerot
Plan de l'abbaye

 

Photo de Maryse Rozerot
Le cellier des moines

 

Photo de Maryse Rozerot
Murs du cellier

 

Photo de Maryse Rozerot
Intérieur du cellier

 

Photo de Maryse Rozerot
Intérieur du cellier

 

Photo de Maryse Rozerot
Vestiges du cloître

 

Photo de Thierry Cornier
Le corps de logis

 

Photo : don à Bourgogne Romane
Porte de l'abbaye

 

 

 

Historique

 

 

Description

 

 

Visite

L'abbaye se visite en été.

Pour en savoir plus sur La Bussière, vous pourriez visiter les sites Internet suivants:

Site de l'abbaye : http://www.abbayedelabussiere.fr/fr/.
Site du village : http://www.la-bussiere-sur-ouche.fr/.
Page petit patrimoine : http://www.petit-patrimoine.com/fiche-petit-patrimoine.php?id_pp=21120_2.
Page wikipedia : https://fr.wikipedia.org/wiki/Abbaye_de_la_Bussi%C3%A8re.
Page pormenaz : http://pormenaz.free.fr/La-bussiere-sur-ouche.php.
Page du diocèse : http://www.catholique-dijon.cef.fr/index.php?page=article&idarticle=273#.V_FcKfmLSM9.

 

Vous pouvez également consulter les références suivantes :

-
-
-


[haut de page] [accueil] [contact]